ReconversionLe premier jour du reste de leur vie – Lidl Starligue

23 juin 20210
https://www.ajph.fr/wp-content/uploads/2021/06/3_PremierJour.png

Il est un moment dans la carrière de sportif(ve)s professionnel(le)s, plus ou moins anticipé, plus ou moins redouté, subi ou préparé : ce moment qui scelle une carrière riche en émotions, victoires, rencontres, défaites, qualifications, réalisations professionnelles. Il peut arriver à 27, 35 ou 42 ans mais quel que soit l’âge de nos protagonistes, il ouvre bel et bien la voie… au premier jour du reste de leur vie.

Pour ce troisième et dernier volet du « Premier jour du reste de leur vie », nous avons passé en revue les arrêts de carrière de joueurs de Lidl Starligue. 

 

C’est tout d’abord un monument du handball français et le dernier représentant de la génération 1979 qui a décidé de tourner la page…. Patrice Annonay, 42 ans, ne s’éloignera pour autant pas très loin des parquets puisque Tremblay lui confiera la mission d’entraineur des gardiens de but. Un poste qu’il assumera aussi auprès du pôle d’Eaubonne et avec l’équipe de France U18/U19.

Du côté de Limoges,  Romain Ternel lui aussi changera de perspective puisqu’à 34 ans le demi centre prendra les rênes du centre de formation de Toulouse. Il revient pour nous sur la préparation de sa reconversion :

Passé trente ans, j’arrivasi en fin de contrat à Toulouse. J’avais encore envie de jouer, mais j’ai pris conscience que je n’avais préparé mon après carrière. J’ai fait l’erreur de ne pas finir ma licence STAPS quand j’étais à Cesson, même si c’est vrai qu’à l’époque il n’y avait pas toutes les facilités de maintenant. J’ai fait un bilan de compétences : les notions de groupe, de collectif, de médical sont ressorties. Quand je suis arrivé à Limoges j’ai voulu finir ma licence STAPs mais il n’y avait pas l’option handball. Je me suis donc orienté vers des titres d’entraineurs, car j’avais toujours un peu entrainé dans tous les clubs où je suis passé. De fil en aiguille je me suis pris au jeu, j’y ai pris gout, j’ai rencontré pas mal de gens, il y avait des besoins à Limoges en -18 etc. Entre temps, l’opportunité du centre de formation à Toulouse m’est tombé dessus. J’aurais pu continuer à jouer, oui… mais j’ai accepté la proposition. Je ne voulais pas faire l’année de trop. Je tiens à remercier l’AJPH, Laurent Frécon de la FFHB qui avec la ligue Nouvelle Aquitaine m’ont bien accompagné. Le club du LH aussi m’a dégagé du temps.. et je les en remercie : les clubs sont de plus en plus tourné vers l’après carrière des joueurs et c’est une bonne chose. A Toulouse, j’aurais la chance de faire la transition avec Rémi Calvel. Je n’imaginais pas à l’époque faire une aussi longue carrière en première division. Maintenant je veux continuer à me former, sur la prépa mentale, physique, pour essayer d’etre le plus calé possible. Je ne sais pas ce que l’avenir me réserve.. mais le statut de joueur de haut niveau nous amène à acquérir pleins de compétences. J’ai cette envie de transmission, d’expérience. Je ne m’interdis rien pour la suite, je suis content de continuer à vivre de ma passion.

Il l’a annoncé il y a quelques semaines lors d’une conférence de presse riche en émotions : le capitaine nantais Rock Feliho ne sera plus joueur professionnel. En parallèle du Programme général de management de l’emlyon business school qu’il a commencé en septembre dernier,  Rock intégrera le staff administratif du HBC Nantes et y apportera toutes les compétences acquises pendant sa carrière de joueur professionnel.

Après deux saisons sous les couleurs toulousaines, Pierre Soudry quant à lui retourne en terres dunkerquoises pour débuter une carrière de conseiller en gestion de patrimoine.

Arrivé en 2009 en France, le slovène Vid Kavtičnik aura lui aussi marqué le paysage du handball français. Après 10 ans passé à Montpellier, un an à Aix et une dernière saison du côté de Nîmes, l’arrière droit a décidé de tourner la page d’une carrière professionnelle riche. Sur les conseils de l’AJPH, Vid a débuté le programme « Appui Conseil Carrière » qui lui permet de bénéficier de 20h de coaching en reconversion pour l’aider à structurer ses nombreux projets. Le slovène travaille notamment sur un projet qui l’amènera à vivre entre les Etats Unis (Miami). Cependant, Vidko ne se voit pas s’éloigner totalement des terrains de handball. Il a également le projet d’être agent de joueurs et mettre ainsi à profit l’expérience énorme engrangée depuis toutes ces années. Et quand on lui demande si développer le handball outre atlantique pourrait l’intéresser… l’intéressé ne se ferme aucune porte 🙂 . Nous lui souhaitons beaucoup de réussites dans ses projets !

Du côté de St Raphaël, Nicolas Krakowski met également un terme à sa carrière de joueur professionnel.

Autant de joueurs qui manqueront dans le paysage du handball masculin et à qui nous souhaitons la plus belle des continuations !

Nous aurions pu finir l’article avec deux protagonistes supplémentaires : Erwan Siakam (Tremblay) & Mickaël Robin (Créteil). Cependant ça ne sera pas pour toute suite. Si dans un premier temps, ils avaient évoqué de mettre un terme à leur carrière respective pour se lancer dans leur nouveau projet, kinésithérapeute pour Mickaël et les politiques publiques en matière de sport pour Erwan, ils ont finalisement décidé de prolonger le plaisir et s’engager un an de plus sur un dernier challenge sportif. L’arrière gauche posera ses valises aux Émirats Arabes Unis (club de Al Ahli). Quant à Mickaël Robin, il rejoint les rangs du HBC Nantes.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.. Les champs obligatoires sont indiqués *

Notre ADRESSE
5 RUE DES COLONNES - 75002 PARIS
+33 6 30 35 38 49
Nous REJOINDRE
Nous SUIVRE

AJPH © MENTIONS LÉGALES – CONCEPTION : MATTHIEU LOIGEROT Webdesigner Graphiste Freelance
CREDITS Photos : S.PILLAUD, F. PESTELLINI, Armaphotos, Lombard, Angelique Kieffer, Handball-photos, Patricia Sports, Laurent Théophile, Campion, Sylvain Artu, Paage_creation, Bertrand Delhomme, Nicolas Harvent / HBCSA, Sauvage, PHOTO SPORT NORMANDY