ReconversionLe premier jour du reste de leur vie – Ligue Butagaz Énergie

2 juin 20210
https://www.ajph.fr/wp-content/uploads/2021/06/RetraiteesLBE2.png

Il est un moment dans la carrière de sportif(ve)s professionnel(le)s, plus ou moins anticipé, plus ou moins redouté, subi ou préparé : ce moment qui scelle une carrière riche en émotions, victoires, rencontres, défaites, qualifications, réalisations professionnelles. Il peut arriver à 28, 35 ou 39 ans mais quel que soit l’âge de nos protagonistes, il ouvre bel et bien la voie… au premier jour du reste de leur vie.

Pour ce premier volet du « Premier jour du reste de leur vie », nous avons passé en revue les arrêts de carrière de joueuses de la Ligue Butagaz Énergie.

En Touraine, ce sont 4 chambraysiennes qui vont tourner la page de leur carrière de joueuses professionnelles. Linda Pradel, gardienne de 37 ans et diplômée en ingénierie génie mécanique et conception des systèmes, ne s’éloignera cependant pas beaucoup des terrains. Elle cumulera un poste d’ingénieur à Marseille et entrainera les gardiennes de plan de Cuques tout en préparant le diplôme d’entraineur Titre 5.

Sa coéquipière, Mathilde Nicollet titulaire d’un diplôme d’infirmière ainsi que d’un master dans la prévention à la santé recherche un poste de cadre en santé ou de chargée de projet lié à la prévention à la santé. À 30 ans et après plus de 10 ans de carrière de joueuse professionnelle nous lui souhaitons tout plein de réussite dans sa recherche d’emploi.

Pour Caroline Valente et Camille Asperges, coéquipières à Chambray, la suite présentera quelques similitudes :

Camille, diplômée en kinésithérapie en 2016 avant de signer à Chambray, retournera dans le Sud pour ouvrir un cabinet médical sur Lezignan Corbieres, une petite ville proche de Narbonne avec son frère, kinésithérapeute également et son cousin podologue. Après avoir travaillé sur ce projet pendant près de 2 ans, l’ouverture du cabinet est prévue pour septembre.

Pour Caroline aussi, sa retraite sportive sera sous le signe du retour dans le sud (du côté de Marseille) auprès de ses proches. Également titulaire du Diplôme d’État de kinésithérapeute, elle commencera prochainement la formation Kinesport pour se spécialiser dans la kinésithérapie du sport et suivre ainsi sportifs amateurs ou professionnels. En parallèle, elle rejoindra à partir de septembre un cabinet de kiné. Reverra-t-on l’ailière gauche néo retraitée sur le banc d’équipe de handball en tant que kinésithérapeute ? Peut-être bien 😊 ! Dans tous les cas, la priorité pour Caroline sera de profiter de ses proches, de ses amis, ne plus rater d’anniversaires, de mariages, de fêtes, d’apprendre à jouer de la guitare, et de se mettre au squash ! Une nouvelle vie pleine de projets !

À Nantes, ce sont deux joueuses emblématiques qui ont également décidé de tourner la page d’une belle carrière pour se lancer dans de nouveaux challenges.

Après 17 ans d’une carrière remplie d’émotions, Camille Ayglon-Saurina n’est pas à court de projets pour la suite. L’arrière droite internationale, qui a bénéficié il y a quelques mois d’une formation proposée par un partenaire de l’AJPH _ Continental-Finance (cabinet de conseil indépendant en gestion de patrimoine et investissements immobiliers), rejoindra leur équipe pour accompagner les sportives et sportives dans l’optimisation de leurs revenus. Une mise en relation gagnante qui promet de belles perspectives ! À côté de cela, Camille travaille également sur un projet de conférences en entreprise.

À 33 ans, Blandine Dancette met elle aussi un terme à sa carrière de joueuse professionnelle. L’ailière droite, qui prépare sa reconversion depuis plusieurs années, est sur le point de décrocher un diplôme qui lui permettra se mettre à la recherche d’un nouveau challenge professionnel. Notamment intéressée par la gestion structurelle de bâtiments (salles de spectacles, complexes sportifs ou bâtiments commerciaux), l’internationale française ne ferme pas la porte à se spécialiser ultérieurement en formation continue. On lui souhaite beaucoup de réussite dans ses projets, et qui sait ? Nous la retrouverons peut-être prochainement dans le bureau de stadium manager d’une de nos salles de handball en France ? C’est en tous cas tout ce qu’on lui souhaite !

Après deux saisons au NAHB, Lotte Grigel la demi-centre danoise, arrêtera elle aussi sa carrière de joueuse professionnelle.

À Toulon, les championnes du monde 2019 et amies, Jessy Kramer et Charris Rozemalen ont pris également la décision de mettre un terme à leur carrière. Charris, qui continue sa récupération suite à une blessure au genou reprendra des études en psychologie, quant à Jessy a le projet de participer à un programme de bilan en reconversion pour les sportifs à la retraite. Nous souhaitons aux deux néerlandaises le meilleur pour la suite.

En Gironde, leur compatriote Sanne Van Olphen arrêtera également à la fin de la saison. Après avoir terminé des études dans la mode et dans le commerce, c’est du côté de Brive que le futur de l’arrière gauche s’écrira, avec le projet d’ouvrir son propre commerce indépendant dans la mode. Sa coéquipière, la danoise Stine Svaangaad tournera la page elle aussi à 36 ans.

Il y a quelques mois, Karolina Zalewski avait décidé de sortir de sa retraite sportive pour renforcer les rangs de Paris 92 : une expérience positive pour l’ailière droite qui au delà du plaisir retrouvé sur le terrain, a réellement apprécié  avoir un rôle de relais et d’aide au sein de l’équipe. Elle reprend désormais à temps complet ses missions de responsable communication et marketing du club. Karolina souhaite garder un peu de handball dans sa vie et pourquoi pas participer à des entraînements de temps à temps 🙂 L’appel du pied est lancé !

À Plan de Cuques, avec le sentiment du devoir accompli suite au maintien du club, Marie Olive raccroche et tourne la page d’une carrière bien remplie. Elle va désormais lancer pleinement son activité de graphiste indépendante avec l’objectif de trouver de nouveaux clients et faire décoller son activité. Au programme : démarcher des prospects (les clubs et autres acteurs du monde sportifs notamment), se rendre visible, montrer ce qu’elle sait faire (n’hésitez pas à la suivre sur Linkedin). Elle continuera à travailler pour Hummel sur la création de maillots et est ouverte à toute autre proposition de clubs sportifs pour les accompagner dans la création de visuels, la communication, création de maillots. Mais avant cela, ce sera des vacances bien méritées qu’attendent la pivot : « ce qui ne m’est pas arrivé depuis longtemps », rigole Marie.  Elle souhaite également prendre du temps pour elle et son entourage, et pourquoi pas reprendre des cours de chant, de dessin, aller davantage au cinéma. Vous êtes un club sportif et vous souhaitez développer votre communication visuelle ? N’hésitez pas à la contacter !

Ailly Luciano (Metz), Marina Zivkovic et Amanda Kolczynski (St Amand), Marija Janjic (Nice) autant de joueuses qui manqueront dans le paysage du handball féminin et à qui nous souhaitons la plus belle des continuations !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.. Les champs obligatoires sont indiqués *

Notre ADRESSE
5 RUE DES COLONNES - 75002 PARIS
+33 6 30 35 38 49
Nous REJOINDRE
Nous SUIVRE

AJPH © MENTIONS LÉGALES – CONCEPTION : MATTHIEU LOIGEROT Webdesigner Graphiste Freelance
CREDITS Photos : S.PILLAUD, F. PESTELLINI, Armaphotos, Lombard, Angelique Kieffer, Handball-photos, Patricia Sports, Laurent Théophile, Campion, Sylvain Artu, Paage_creation, Bertrand Delhomme, Nicolas Harvent / HBCSA, Sauvage, PHOTO SPORT NORMANDY