CommuniquéUne date HISTORIQUE

16 mars 20210
https://www.ajph.fr/wp-content/uploads/2021/03/Sans-titre-2.png

C’est officiel. Le handball professionnel féminin est le premier sport français à se doter de son propre accord collectif disciplinaire : la Convention Collective du Handball Professionnel Féminin.

Hier matin, dans le prestigieux salon des Arcades de l’Hôtel de Ville de Paris, Jean-Marie Sifre, président de l’Union des Clubs Professionnels de Handball Féminin (UCPHF), Sabrina Ciavatti, vice-présidente en charge du secteur féminin de l’Association des Joueuses Professionnelles de Handball (AJPH) et Thierry Anti, président du Groupement des entraîneurs et des professionnels de la formation de Handball (7Master) ont officiellement signé la Convention Collective du Handball Professionnel Féminin. L’aboutissement de ces négociations a été facilité par la volonté commune de ces trois partenaires professionnels de donner un nouveau rayonnement au handball féminin professionnel, ainsi que des outils de structuration, régulation et professionnalisation adaptés.

Lundi matin, la signature s’est déroulée sous les yeux de Pierre Rabadan, Adjoint à la maire de Paris en charge du Sport, des Jeux Olympiques et Paralympiques, qui s’est dit fier d’accueillir cet événement historique.

La Convention Collective du Handball Professionnel Féminin, n’a pas seulement trois parents que sont les clubs, les joueuses et les entraîneurs. Elle a également la chance de compter sur une marraine. Ex-ministre de la Jeunesse et des Sports, fervente défenseuse des droits des femmes et des sportives : Marie-George Buffet n’a pas hésité bien longtemps pour accepter de marrainer ce texte historique. Dans un audio diffusé lors de la conférence elle a  salué «l’innovation» du handball français qui «apporte un exemple de bonne pratique». «Le développement et la structuration du sport féminin sont des combats à mener», a-t-elle dit.

Philippe Diallo, président du COSMOS, l’organisation patronale du sport, Camille Delzant secrétaire générale de la Fédération des Associations et Syndicats de Sports (FNASS) et José Ruiz président de la Fédération des Entraîneurs Professionnels étaient également présents pour soutenir l’initiative, souhaitant aux autres disciplines de poursuivre le chemin.

 

Réactions : 

Jean-Marie Sifre, président de l’UCPHF : « Cela montre que nous avons atteint une certaine maturité car aujourd’hui tous les clubs reconnaissent l’importance de la signature de notre Convention Collective et plus largement du dialogue social, pour le développement de notre discipline. Cela montre également une volonté commune de travailler dans le sens de l’intérêt général et du développement global du handball professionnel féminin. »

Sabrina Ciavatti, vice-présidente de l’AJPH en charge du secteur féminin « Être le premier sport féminin à avoir réussi à signer son propre accord sectoriel est une vraie fierté. De notre point de vue, la Convention Collective Nationale du Sport ne prenait pas vraiment en compte les spécificités de notre discipline et n’allait pas assez loin sur la prévoyance et la maternité par exemple. Désormais il y a une forme de reconnaissance salariale qui est au niveau d’une joueuse de handball du plus haut niveau national sur les conditions de travail, le repos, la prévoyance et bien d’autres sujets. »

Thierry Anti, président de 7Master : « cet accord collectif est un réel outil de professionnalisation des acteurs, de structuration des clubs et de régulation de la compétition et d’une plus « juste » concurrence sociale. L’impact de la crise sur les clubs aurait pu ne pas être propice à la création de nouveaux droits collectifs ou individuels pour les entraineurs et joueuses salariées. Et pourtant, tous les partenaires professionnels ont collectivement décidé d’investir dans un outil de relance de notre secteur d’activité »

L’année 2021 aura également marqué la naissance de « Dihane », nom donné au dialogue social au sein du handball professionnel féminin symbolisant ces valeurs. Si le dialogue social existait bien avant 2021, c’est cependant il y a quelques semaines qu’il s’est personnifié et s’est doté d’un compte twitter @DihaneHandball. Cette communication innovante mise en place par les trois partenaires professionnels a pour mission de vulgariser et mieux communiquer sur l’actualité sociale et conventionnelle de notre secteur professionnel.

La signature de la convention collective du handball professionnel féminin est l’une des premières illustrations concrètes du dialogue social au sein du handball féminin mais certainement pas la dernière.

Retrouvez des données de cadrage, des définitions utiles, mais également des interviews intégrales ainsi que des cas pratiques illustrant le dialogue social au sein du handball professionnel féminin en téléchargeant le dossier de presse de l’événement

LA CONVENTION COLLECTIVE DU HANDBALL PROFESSIONNEL FÉMININ, PREMIER ACCORD COLLECTIF FÉMININ DANS LE SPORT FRANÇAIS.

 

A propos de l’UCPHF :

L’UCPHF regroupe les clubs évoluant en Ligue Butagaz Energie ainsi que les clubs de D2F disposant du statut VAP (voie d’accession au professionnalisme). L’Union a principalement pour objet de défendre les intérêts collectifs de ses adhérents. Elle représente les clubs professionnels féminins devant toutes instances, organisations ou associations patronales. L’UCPHF étudie pour le compte de ses adhérents, toutes les questions sociales, juridiques, économiques, professionnelles et sportives, qui lui sont soumises.

A propos de l’AJPH :

L’Association des Joueur(se)s Professionnel(le)s de Handball (AJPH) est une association loi 1901 qui existe depuis 2004. Elle a pour mission générale de défendre les droits et intérêts des joueurs et joueuses professionnel(le)s de handball sur l’ensemble du territoire français. La politique de cette structure s’inscrit autour de trois axes précis : accompagner, informer, représenter.
Afin de pouvoir mener à bien ses missions, l’AJPH siège au sein de nombreux organes décisionnaires du handball et du sport en général : CA de la FFHB, Assemblée générale et Comité Directeur de la LNH, Assemblée générale et Comité Directeur de la LFH, Membre et Comité directeur de la Fédération Nationale d’Association des Syndicats de Sportifs (FNASS), Membre d’European Handball Players’ Union (EHPU).

 

A propos de 7Master :

7Master est le groupement des entraineurs et des professionnels de la formation de Handball, crée en 2005. Ses missions :
RASSEMBLER les entraineurs et leur staff et les professionnels de la formation de handball.
ORGANISER, DÉVELOPPER, CONSEILLER et VALORISER les professions d’entraînement de la formation, salariées au sein des clubs LFH, LNH et des instances de la FFHB et instances internationales.
PARTICIPER au développement du handball au sein de la LNH et de la FFHB en améliorant la qualité de la pratique et des compétences des entraineurs, en protégeant l’intégrité lors des compétitions sportives et en aidant à la structuration des clubs par l’emploi.
AGIR sur des réformes et enjeux du handball : structuration des clubs, reforme et valorisation des championnats, professionnalisation de l’encadrement technique, renouvellement des compétences des entraineurs, structuration technique des clubs par les certifications Handball, professionnalisation de l’arbitrage.
NÉGOCIER la convention collective du handball professionnel féminin, les accords d’entreprise et CSE dans les clubs
7Master est membre fondateur depuis 2010 de la Fédération des Entraîneurs Professionnels (FEP)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.. Les champs obligatoires sont indiqués *

Notre ADRESSE
5 RUE DES COLONNES - 75002 PARIS
+33 6 30 35 38 49
Nous REJOINDRE
Nous SUIVRE

AJPH © MENTIONS LÉGALES – CONCEPTION : MATTHIEU LOIGEROT Webdesigner Graphiste Freelance
CREDITS Photos : S.PILLAUD, F. PESTELLINI, Armaphotos, Lombard, Angelique Kieffer, Handball-photos, Patricia Sports, Laurent Théophile, Campion, Sylvain Artu, Paage_creation, Bertrand Delhomme, Nicolas Harvent / HBCSA, Sauvage, PHOTO SPORT NORMANDY